26 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Le vieux chêne prétentieux

Jeune chêne déjà, il tirait sur ses racines pour s’envoler comme un oiseau. Quitter enfin feuilles mortes et terreau. Aller très haut, bien plus haut que toutes les hautes cimes des arbres de la forêt. Mais les années passaient et ses forces s’épuisaient. Jusqu’au jour où un groupe de trolls s’approcha de lui. Le plus âgé d’entre eux lui demanda :

- Tu as besoin d’aide, vieuxchêne ?

L’arbre pensa :
« Malheur ! Ces vilaines petites bêtes s’adressent à moi ! Vite,
vite, où est mon guide des trolls ? Ha, le voilà. Conseils quand un troll s’adresse à vous, page 14 : ‘Si un
troll vous adresse la parole, ne le regardez pas dans les yeux, il pourrait le prendre comme une provocation. Ecoutez-le et faites semblant de croire tout ce qu’il dit, même s’il est très très bête, sinon il se fâcherait’.”

«  J’ai compris »,  se dit-il en refermant son guide sans même en lire la suite. Fort de ces conseils,
il répondit  aimablement aux trolls :

«  - Bonjour gentils petits trolls. Je vous remercie, je n’ai besoin de rien. Vous pouvez passer votre
chemin.

- Tu mens ! s’écria le chef
des trolls. Nous savons tout, puisque chaque année, quand nous passons dans ta
région, nous logeons dans le terrier creusé dans tes racines. »

Le vieux chêne frissonna. Ces affreuses créatures laides et puantes dormaient donc à ses pieds ? Il n’en revenait
pas :

«  J’ignorais que vous viviez ici.

- Pas toujours, répondit le plus laid. Seulement quand nous passons dans ta forêt.

- Pourquoi ne vous ai-je jamais vu ?

- Quand on ne nous dérange pas, nous restons tranquilles. Et toi tu es un vieux chêne bien sage. Comme tu es
toujours accueillant, nous avons décidé de t’aider. Il suffit que tu formules ton vœu, nous le réaliserons.

- Je suis bien vieux, maintenant. Mes forces s’épuisent. J’ai toujours rêvé d’être le plus grand de la forêt. Je
voudrais dépasser les autres arbres, atteindre le soleil et …

- Que ton vœu soit exhaussé ! Que ton vœu soit exhaussé ! Que ton vœu soit exhaussé !

Aussitôt les trolls se mirent au travail. Ces petits monstres ne dépassent pas quelques dizaines de centimètres,
mais justement parmi eux, il y en avait un qui mesurait deux mètres. Ca arrive, chez les trolls.

Il entoura le vieux chêne  de ses bras très longs et le souleva jusqu’au dessus de sa tête.

« Encore, encore ! criait le chêne. Que la forêt est belle de là-haut ! »

Tous les trolls firent la courte échelle. Le chêne devint le plus grand arbre de la terre.

« Encore, encore !  » criait–il toujours.

Tous les trolls du monde vinrent alors les rejoindre. Mais l’arbre monta si haut qui s’enflamma au soleil.

Dans un vacarme  assourdissant, tous les trolls se mirent à rire, à rire, à rire…C’est comme ça chez les trolls.

Si le vieux chêne n’avait pas refermé son guide aussi rapidement, il aurait pu lire : « Ne faites jamais confiance aux trolls. Ils sont menteurs, méchants, facétieux et très malicieux. »

Mais le vieux chêne était prétentieux, il voulait être le plus grand.

©Margine

 

Sur une idée de Pascal Perrat

http://www.entre2lettres.com/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

full izle |
Bookenpoche |
Lulupoete |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leblogdesartistes
| Niemizi11
| Nimeizi12