10 juillet 2014 ~ 2 Commentaires

Le chien de Jérémie

deux vinsL’enregistrement audio de cette histoire est ICI

Histoire que les enfants qui veulent un chien doivent raconter à leurs parents.

 

Mamoune ne voulait pas d’animal à la maison. Comment l’élever, lui donner un ordre quand on est sourde et muette ?

-N’insiste pas, martelait-elle à son fils. C’est non ! non ! et non !

Malgré ces non ! qu’elle criait en langage des signes, Jérémie voulait un chien. Il n’était ni sourd ni muet, lui. Il l’élèverait, le chien ! Alors il commanda un chien invisible, une nouvelle race vendue sur internet.

Quelques jours après arrivait par porteur express un chien invisible, accompagné de sa notice :

Votre chien s’appelle Popeye. Il s’entretient comme un chien ordinaire : il faut lui donner à boire et à manger, le sortir, le caresser. Son odeur particulière pouvant révéler sa présence, ne pas oublier de le laver chaque semaine.

ATTENTION : donner impérativement un comprimé d’invisibilité au chien toutes les 12 heures si vous désirez qu’il reste invisible. A défaut, le chien se matérialisera dans les 4 heures suivant l’oubli de la prise du comprimé.

Mise en service du chien : Soulever son oreille gauche et tapez le code

POP87102

Votre chien se mettra en service et vous serez le seul à le voir.

Au début tout allait pour le mieux. Jérémie n’oubliait jamais le comprimé : à 7 heures quand il se levait, et le soir à 19 heures juste avant de passer à table. Et les balades en  forêt enchantaient sa Mamoune qui croyait que son fils s’était enfin mis à faire du sport ! Le chien avait quand même un inconvénient : il aboyait. Mais comme Mamoune était sourde…Il était si intelligent et gentil qu’il devint le meilleur ami de Jérémie en quelques semaines. Ce qui impressionnait Jérémie, c’était quand Popeye essayait d’apprendre le langage des signes. Il se dressait sur ses pattes arrière et faisait de grands mouvements avec les pattes avant. Bien sûr il ne pouvait pas parler comme Jérémie et Mamoune, car il n’avait ni mains ni doigts. Mais sa gymnastique se transforma très vite en de drôles de danses qui faisaient beaucoup rire son petit maître.

Jérémie était transformé par l’arrivée du chien dans sa vie. Il avait retrouvé son sourire et sa bonne humeur, disparues depuis la mort tragique de son papa dans un accident de voiture. Désormais Jérémie dansait, chantait, sortait. Mamoune en était ravie.

Mais le secret était lourd à garder.

Jérémie décida de se confier à son ami Nicolas. Les deux garçons ne se connaissaient pas depuis longtemps, mais ils étaient rapidement devenus complices. Nicolas garderait le secret.

-Je dirais à Mamoune que tu viens dormir à la maison ce soir et je te confierai mon secret, dit- il à Nicolas.

A 19h30, le repas avalé en vitesse, les deux copains se retrouvèrent dans la chambre de Jérémie.

- Regarde, dit Jérémie en désignant le panier où il avait placé une couverture bien chaude.

Il n’avait pas donné le comprimé à Popeye. Nicolas se pencha sur le panier et vit petit à petit apparaître le chien. D’abord le museau, puis la tête, le cou…

- Ben ça alors ! Ben ça alors !

Nicolas était si surpris qu’il ne trouvait pas d’autres mots.

-Ben ça alors ! répétait-il encore.

Et pendant toute la soirée Jérémie raconta à Nicolas sa nouvelle vie avec son chien. Vers 23 heures, Popeye était complètement visible. Jérémie mit de la musique et Popeye se dressa sur ses pattes arrière pour danser. Euh…Pardon…Pour parler le langage des signes ! A minuit les deux garçons riaient encore de bon cœur. Jérémie mit sur la tête de Popeye le petit chapeau multicolore qu’il lui avait confectionné en secret. Les rires des garçons redoublèrent.

C’est à cet instant que Mamoune entra dans la chambre.

Elle s’était levée pour boire un verre d’eau et avait vu le rai de lumière sous la porte. Personne ne pourrait décrire la stupeur qui se peignit sur son visage. Pris de panique, Jérémie jeta une couverture sur Popeye pour le cacher. Mais Popeye en ressortit aussitôt. Nicolas, qui ne connaissait encore du langage des signes que quelques mots de politesse pour s’adresser à Mamoune, assista alors à un vrai ballet de bras et de mains ; Jérémie et Mamoune se disputaient très fort. Et pendant la dispute, Popeye faisait de son mieux, sur ses pattes arrière, pour défendre son maître. Soudain Mamoune posa les yeux lui : elle alors vit le chien le plus drôle du monde, avec un chapeau tout biscornu posé de travers sur la tête. Elle se mit à rire.

Jérémie put enfin expliquer tranquillement à sa Mamoune combien le chien lui était cher, comment il avait appris à bien s’en occuper. Mamoune comprit et pardonna son fils. Popeye n’eut plus jamais de comprimé et devint le chien le plus célèbre du quartier.

 

©Margine

Sur une idée de Pascal Perrat

http://www.entre2lettres.com/

 

 

2 Réponses à “Le chien de Jérémie”

  1. Magnifique histoire ! Mais je vais encore résister aux demandes de mon fils pour avoir un chat …

  2. hello
    très belle histoire
    belle imagination.

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : La Collection de Niches.


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

full izle |
Bookenpoche |
Lulupoete |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leblogdesartistes
| Niemizi11
| Nimeizi12