17 octobre 2017 ~ 0 Commentaire

Le complot de la forêt

complot foretLe complot de la forêt

Ecoutez ou téléchargez la version audio ici:

https://www.audiocite.net/livres-audio-gratuits-contes/sabine-huchon-le-complot-de-la-foret.html

Une légère brise rafraîchissait son visage. Le cheval de Mathilde allait d’un pas tranquille sur le sentier tracé dans la forêt, et la jeune fille respirait à pleins poumons. Elle aimait à se promener seule dans cette forêt, loin des conventions du château où elle vivait. Aujourd’hui elle avait choisi de pousser un peu plus loin la promenade. Il était midi, cela faisait trois heures qu’elle chevauchait son fidèle balzan.

« Ai-je pris à droite ou à gauche, à la dernière fourche ? songea-t-elle soudain. Je suis allée un peu trop loin, aujourd’hui. J’espère que je ne suis pas perdue. »

Quand elle entendit un bruit sourd devant elle, il était déjà trop tard. Un renard passa d’un bond devant son cheval qui, effrayé, rua et s’emballa. L’animal poursuivit sa course à une vitesse folle. Mathilde, excellente cavalière, s’accrocha à la crinière, néanmoins elle fut désarçonnée et tomba, inanimée, au cœur de la forêt. Le balzan disparut.

***

Mathilde entrouvrit les yeux.

— Eh bien, jolie jeune fille, que faites-vous là un jour de grande chasse ? Vous auriez pu vous faire tuer.

— Un renard a barré mon chemin, mon cheval s’est emballé, murmura-t-elle encore toute étourdie de sa chute.

— Le renard aussi a filé, dit l’homme d’un air mécontent.

— Voulez-vous me reposer par terre, s’il vous plaît. Je crois que je peux marcher.

L’homme s’exécuta, mais Mathilde vacilla sous la douleur et retomba dans les bras de la brute qui la portait.

— Vous allez monter avec moi sur mon cheval. Rentrons. Il est midi, de toute façon. Mes compagnons sont déjà en route vers la cabane.

En quelques instants ils furent à ce que l’homme appelait la cabane.

— Odile ! j’ai un cadeau pour toi, cria-t-il d’un ton bourru en descendant de sa monture. Je l’ai trouvée sur l’ancien chemin des loups. Prends-en soin, c’est fragile ces petites choses.

Mathilde grimaça en s’entendant appeler “petite chose”. La douleur qu’elle ressentait au thorax lui fit ravaler sa langue.

— Tu la mettras dans la chambre rose, ajouta-t-il dans un grand rire. Elle sera assortie à son écharpe.

La femme haussa les épaules et s’adressa à Mathilde en souriant chaleureusement :

— Appuyez-vous sur moi, jeune fille.

Mathilde, couchée sur le cheval, se laissa glisser au sol en serrant les dents ; la femme l’emmena dans la chaumière.

— Je vais vous installer dans ma chambre, au fond de la cabane. Vous y serez tranquille pour vous reposer.

Quelques minutes après, Odile revint avec un bol de soupe fumant. Mathilde dormait déjà.

L’histoire entière:fichier pdf Le complot de la forêt

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

full izle |
Bookenpoche |
Lulupoete |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Leblogdesartistes
| Niemizi11
| Nimeizi12